En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

Editorial

Bienvenu sur le site dédié à la protection des ressources marines.

Ce site  s'investit largement dans la protection du monde marin et sera géré par JC. BONIFACE pour la partie technique (Back-office).

Les informations que vous trouverez sur ce site pourront provenir de toutes les sources possibles, y compris des lecteurs qui ne manqueront pas de nous communiquer les rumeurs et bruits divers concernant la mer, leurs observations et leurs impressions sur le sujet qui nous préoccupe tous: l'effondrement des populations de poissons côtiers suite à la surpêche.

Les photos ou les vidéos seront acceptées si vous avez capté un événement digne d'apporter une information utile pour la défense de la mer, ou la dénonciation de pratiques condamnables.

Au fur et à mesure que nous disposerons de liens vers des sites "amis" ou qui fournissent de l'information pertinente, ils seront disposés dans le menu correspondant et diffusés par une newsletter périodique.

Bonne lecture à tous et merci de votre contribution à la cause que nous défendons tous: la mer et les populations de poissons que nous voudrions laisser à nos enfants. 

N'oubliez pas de vous inscrire au site et à la newsletter pour accéder aux informations importantes que nous diffuserons.

Nous vous en remercions

Le webmaster

Lire la suite Lire la suite

Bienvenu sur le site dédié à la protection des ressources marines.

Ce site  s'investit largement dans la protection du monde marin et sera géré par JC. BONIFACE pour la partie technique (Back-office).

Les informations que vous trouverez sur ce site pourront provenir de toutes les sources possibles, y compris des lecteurs qui ne manqueront pas de nous communiquer les rumeurs et bruits divers concernant la mer, leurs observations et leurs impressions sur le sujet qui nous préoccupe tous: l'effondrement des populations de poissons côtiers suite à la surpêche.

Les photos ou les vidéos seront acceptées si vous avez capté un événement digne d'apporter une information utile pour la défense de la mer, ou la dénonciation de pratiques condamnables.

Au fur et à mesure que nous disposerons de liens vers des sites "amis" ou qui fournissent de l'information pertinente, ils seront disposés dans le menu correspondant et diffusés par une newsletter périodique.

Bonne lecture à tous et merci de votre contribution à la cause que nous défendons tous: la mer et les populations de poissons que nous voudrions laisser à nos enfants. 

N'oubliez pas de vous inscrire au site et à la newsletter pour accéder aux informations importantes que nous diffuserons.

Nous vous en remercions

Le webmaster

Fermer Fermer

Nouvelles

A une très large majorité, le parlement européen a rejeté l'autorisation de la pêche électrique dans les eaux de l'Union Européenne

(tout est dit   ICI   (avant)   et     (après le vote du parlement.

C'est une victoire pour les défenseurs des ressources marines et, pour le première fois, les pêcheurs professionnels français sont montés au front contre cette pratique.

Espérons que cette première prise de conscience se renouvellera pour la pêche au bar dans le Golfe de Gascogne qui reste encore hors circuit des mesures que tout le monde attend:

1 - Taille des captures supérieures à 42 cm

2 - Interdiction de pêche du 1 ier janvier au 30 avril

3 - Interdiction de pêcher dans les frayères

4 - Interdiction des chaluts pélagiques.

Ces 4 mesures sont applicables au nord du 48 ième parallèle depuis 2015 !!!

Dans le golfe de Gascogne on voir encore renouveler les dérogations comme la pêche au chalut dans la zone des 3 milles et au "chalut pélagique (boeufs) sur la plateau de Rochebonne.

Et toujours rien pour la réglementation des filets dérivants qui peuvent pêcher à 300 m de la côte

Rien non plus pour une limitation des sennes tournantes qui opèrent dans les Baïnes (moins de 50 m du bord) au mépris des règles de sécurités pour les plaisanciers, les surfeurs les baigneurs, et bien entendus, non sélectifs! 

Lire la suite Lire la suite

A une très large majorité, le parlement européen a rejeté l'autorisation de la pêche électrique dans les eaux de l'Union Européenne

(tout est dit   ICI   (avant)   et     (après le vote du parlement.

C'est une victoire pour les défenseurs des ressources marines et, pour le première fois, les pêcheurs professionnels français sont montés au front contre cette pratique.

Espérons que cette première prise de conscience se renouvellera pour la pêche au bar dans le Golfe de Gascogne qui reste encore hors circuit des mesures que tout le monde attend:

1 - Taille des captures supérieures à 42 cm

2 - Interdiction de pêche du 1 ier janvier au 30 avril

3 - Interdiction de pêcher dans les frayères

4 - Interdiction des chaluts pélagiques.

Ces 4 mesures sont applicables au nord du 48 ième parallèle depuis 2015 !!!

Dans le golfe de Gascogne on voir encore renouveler les dérogations comme la pêche au chalut dans la zone des 3 milles et au "chalut pélagique (boeufs) sur la plateau de Rochebonne.

Et toujours rien pour la réglementation des filets dérivants qui peuvent pêcher à 300 m de la côte

Rien non plus pour une limitation des sennes tournantes qui opèrent dans les Baïnes (moins de 50 m du bord) au mépris des règles de sécurités pour les plaisanciers, les surfeurs les baigneurs, et bien entendus, non sélectifs! 

Fermer Fermer


Nous avions analysé attentivement le projet de texte, mais, malgré plusieurs protestation  celui-ci   été publié.

Vous pouvez le télécharger ICI 

Lire la suite Lire la suite

Nous avions analysé attentivement le projet de texte, mais, malgré plusieurs protestation  celui-ci   été publié.

Vous pouvez le télécharger ICI 

Fermer Fermer


Le projet de réglementation de la pêche au bar en 2018. (pas encore publié)

C'est la voix du Nord qui nous l'apprend mais les sources officielles restent bien discrètes:

Lire ICI

Les dispositions draconiennes appliquées en 2017 seraient maintenues au nord du 48 ième parallèle mais rien de plus pour le Golfe de Gascogne qui reste (hors mis les quotas à un niveau suspect) une zone de non droit où vont se retrouver tous les bateaux des zones nord et sud pour cette année encore, à pêcher le Bar avec les mêmes moyens destructeurs et non sélectifs:

- avec les moyens destructeurs que nous condamnons: chaluts pélagiques

- Pendant la période de fraie (de janvier à avril)

- Dans les frayères

avec une maille de 36 cm (au lieu de 42 cm)

Il n'est pas inutile de rappeler que le parlement européen en 2015 a demandé l'abandon de ces pratiques dans toutes les eaux européennes,  Mais la France ne se considère pas européenne quand il s'agit du golfe de Gascogne, des pêcheurs industriels ou des contraintes qu'elle ne peut plus contrôler puisqu'elle n'en a plus les moyens matériels. En revanche, si vous visitez les sites officels comme celui de la DRIM AQUITAINE ( http://www.dirm.sud-atlantique.developpement-durable.gouv.fr/) vous comprendrez pourquoi le terme de maquis administratif est un doux euphémisme et pourquoi il faut bien 8000 fonctionnaires au ministère de l'environnement à Paris (authentique) pour faire bouillir la marmite paperassienne. 

Pour la pêche de plaisance, les choses en sont autrement puisque, cnsidérés comme les "galeux de la ressource marine" les amateurs du Nord seront privés de bars dans leurs assiettes et ceux du sud n'auront plus le droit de pêcher plus de 3 bars par jour! Mesurettes spectaculaire pour le grand public à qui l'on voudrait faire croire que les plaisanciers sont responsables de plus de 25 % des captures!!!

Mais mesurette sans impact sur la ressource car le mal est déjà fait: Qui a réussi à capturer plus de 3 bars (de plus de 42 cm)  par jours en 2017 ??? 

Continuons à pleurer sur une ressource qui s'éteint par la volonté des dirigeants de notre pays.

Le webmaster

Lire la suite Lire la suite

Le projet de réglementation de la pêche au bar en 2018. (pas encore publié)

C'est la voix du Nord qui nous l'apprend mais les sources officielles restent bien discrètes:

Lire ICI

Les dispositions draconiennes appliquées en 2017 seraient maintenues au nord du 48 ième parallèle mais rien de plus pour le Golfe de Gascogne qui reste (hors mis les quotas à un niveau suspect) une zone de non droit où vont se retrouver tous les bateaux des zones nord et sud pour cette année encore, à pêcher le Bar avec les mêmes moyens destructeurs et non sélectifs:

- avec les moyens destructeurs que nous condamnons: chaluts pélagiques

- Pendant la période de fraie (de janvier à avril)

- Dans les frayères

avec une maille de 36 cm (au lieu de 42 cm)

Il n'est pas inutile de rappeler que le parlement européen en 2015 a demandé l'abandon de ces pratiques dans toutes les eaux européennes,  Mais la France ne se considère pas européenne quand il s'agit du golfe de Gascogne, des pêcheurs industriels ou des contraintes qu'elle ne peut plus contrôler puisqu'elle n'en a plus les moyens matériels. En revanche, si vous visitez les sites officels comme celui de la DRIM AQUITAINE ( http://www.dirm.sud-atlantique.developpement-durable.gouv.fr/) vous comprendrez pourquoi le terme de maquis administratif est un doux euphémisme et pourquoi il faut bien 8000 fonctionnaires au ministère de l'environnement à Paris (authentique) pour faire bouillir la marmite paperassienne. 

Pour la pêche de plaisance, les choses en sont autrement puisque, cnsidérés comme les "galeux de la ressource marine" les amateurs du Nord seront privés de bars dans leurs assiettes et ceux du sud n'auront plus le droit de pêcher plus de 3 bars par jour! Mesurettes spectaculaire pour le grand public à qui l'on voudrait faire croire que les plaisanciers sont responsables de plus de 25 % des captures!!!

Mais mesurette sans impact sur la ressource car le mal est déjà fait: Qui a réussi à capturer plus de 3 bars (de plus de 42 cm)  par jours en 2017 ??? 

Continuons à pleurer sur une ressource qui s'éteint par la volonté des dirigeants de notre pays.

Le webmaster

Fermer Fermer


La pêche "électrique" vous connaissez? Pas bien certainement!

Pour faire simple disons qu'elle emploi une réaction des poissons à un champ électrique qui les "assomme" pour les rendre plus facile à attraper avec des chaluts. Encore un futur problème qui ne manquera pas de malmener la ressource. MAis à la différence d'autres problèmes bien connus qui sont condamnables, il semble cette fois-ci que les professionnels commencent à comprendre et s'oppose à son utilisation.

Voir l'article ICI  et celui paru dans SUD-OUEST   

Lire la suite Lire la suite

La pêche "électrique" vous connaissez? Pas bien certainement!

Pour faire simple disons qu'elle emploi une réaction des poissons à un champ électrique qui les "assomme" pour les rendre plus facile à attraper avec des chaluts. Encore un futur problème qui ne manquera pas de malmener la ressource. MAis à la différence d'autres problèmes bien connus qui sont condamnables, il semble cette fois-ci que les professionnels commencent à comprendre et s'oppose à son utilisation.

Voir l'article ICI  et celui paru dans SUD-OUEST   

Fermer Fermer


Le Journal du Médoc parle de la pêche en mer - le 22/12/2017 21:08 par webmaster

Le journal du Médoc nous a fait l'honneur de relayer nos préoccupations en rédigeant un article parfaitement documenté sur les conséquences des pratiques de la pêche non sélective et du renouvellement de dérogations  insensées.

Achetez le JOURNAL DU MEDOC  du 22 décembre 2017

Journal du Médoc-600.jpg

Le webmaster

Lire la suite Lire la suite

Le journal du Médoc nous a fait l'honneur de relayer nos préoccupations en rédigeant un article parfaitement documenté sur les conséquences des pratiques de la pêche non sélective et du renouvellement de dérogations  insensées.

Achetez le JOURNAL DU MEDOC  du 22 décembre 2017

Journal du Médoc-600.jpg

Le webmaster

Fermer Fermer


Inscription


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Recopier le code :
1 Abonné

Mentions légales

Ce site sauvonslamer.com a été crée pour défendre les idées d'une pêche durable et d'une législation adaptée qui prend en compte l'état de la ressource et dont le rôle est de la défendre contre tous les abus.  La publication des articles, et nouvelles ainsi que la création et  la maintenance du site sont assurées par .

Jean Claude BONIFACE, 25 Chemin de la croix de Cujac, 33480 CASTELNAU DE MEDOC

Tel: (33) 5 56 58 11 51      mobile: (33)6 88 59 17 37

Aucune donnée personnelle n'est collectée par ce site

Lire la suite Lire la suite

Ce site sauvonslamer.com a été crée pour défendre les idées d'une pêche durable et d'une législation adaptée qui prend en compte l'état de la ressource et dont le rôle est de la défendre contre tous les abus.  La publication des articles, et nouvelles ainsi que la création et  la maintenance du site sont assurées par .

Jean Claude BONIFACE, 25 Chemin de la croix de Cujac, 33480 CASTELNAU DE MEDOC

Tel: (33) 5 56 58 11 51      mobile: (33)6 88 59 17 37

Aucune donnée personnelle n'est collectée par ce site

Fermer Fermer