En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

Editorial

Bienvenu sur le site dédié à la protection des ressources marines.

Ce site  s'investit largement dans la protection du monde marin et sera géré par JC. BONIFACE pour la partie technique (Back-office).

Les informations que vous trouverez sur ce site pourront provenir de toutes les sources possibles, y compris des lecteurs qui ne manqueront pas de nous communiquer les rumeurs et bruits divers concernant la mer, leurs observations et leurs impressions sur le sujet qui nous préoccupe tous: l'effondrement des populations de poissons côtiers suite à la surpêche.

Les photos ou les vidéos seront acceptées si vous avez capté un événement digne d'apporter une information utile pour la défense de la mer, ou la dénonciation de pratiques condamnables.

Au fur et à mesure que nous disposerons de liens vers des sites "amis" ou qui fournissent de l'information pertinente, ils seront disposés dans le menu correspondant et diffusés par une newsletter périodique.

Bonne lecture à tous et merci de votre contribution à la cause que nous défendons tous: la mer et les populations de poissons que nous voudrions laisser à nos enfants. 

N'oubliez pas de vous inscrire au site et à la newsletter pour accéder aux informations importantes que nous diffuserons.

Nous vous en remercions

Le webmaster

Lire la suite Lire la suite

Bienvenu sur le site dédié à la protection des ressources marines.

Ce site  s'investit largement dans la protection du monde marin et sera géré par JC. BONIFACE pour la partie technique (Back-office).

Les informations que vous trouverez sur ce site pourront provenir de toutes les sources possibles, y compris des lecteurs qui ne manqueront pas de nous communiquer les rumeurs et bruits divers concernant la mer, leurs observations et leurs impressions sur le sujet qui nous préoccupe tous: l'effondrement des populations de poissons côtiers suite à la surpêche.

Les photos ou les vidéos seront acceptées si vous avez capté un événement digne d'apporter une information utile pour la défense de la mer, ou la dénonciation de pratiques condamnables.

Au fur et à mesure que nous disposerons de liens vers des sites "amis" ou qui fournissent de l'information pertinente, ils seront disposés dans le menu correspondant et diffusés par une newsletter périodique.

Bonne lecture à tous et merci de votre contribution à la cause que nous défendons tous: la mer et les populations de poissons que nous voudrions laisser à nos enfants. 

N'oubliez pas de vous inscrire au site et à la newsletter pour accéder aux informations importantes que nous diffuserons.

Nous vous en remercions

Le webmaster

Fermer Fermer

Nouvelles

Du grabuge chez les Bretons - le 23/02/2018 14:40 par JC

Les pêcheurs amateurs Bretons, vont manifester le 10 mars 2018 sur le pont de Morlaix.

Victimes du laxisme politique depuis 10 ans et des décisions européennes trop tardives devant une situation que TOUS LES POLITIQUES ont provoquée par manque de courage devant la catastrophe annoncée, les amateurs de pêche (appelés aussi pêcheurs de loisir) vont faire du grabuge devant l'inégalité des sanctions entre le nord u 48 ième parallèle et le sud!

Il demandent le droit pour tous de pouvoir pêcher 1 bar par jour alors qu'aujourd'hui, seul le "no kill" (pêché-relaché) est autorisé dans la zone nord!

c'est la stratégie du bâton et du mercurochrome!

- Dans un premier temps on les assomme avec une mesure très impopulaire (moratoire complet)!  C'est le coup de bâton!

- Dans un second temps ils réagissent pour demander une mesure un peu plus douce (1 bar/jour)

- Dans un troisième temps, on leur accordera très gentiment cette mesure "douce" (le mercurochrome pour soigner les blessures du bâton) comme un cadeau du ministre qui fait preuve d'une grande bonté et d'une immense générosité! Car il est évident que le rapport du CIEM sur lequel s'appuieront nos décideurs, arrivera à cette conclusion heureuse: "la situation en en train de s'améliorer" !!! Ce qui est parfaitement faux, ce que tout le monde sait dans les milieux bien informés. 

Et................soulagés par le mercurochrome, ils crieront "merci Monsieur le Ministre" !   Dans les milieux bien informés, ça s'appelle une "sod....e politicienne" (pour rester poli)  car le ministère de l'agriculture et de la mer  ainsi que le député européen Alain Cadec seront érigés en héros, grends défenseurs de la pêche de loisir. Ils gagneront des voix et deviendront ainsi très populaires! 

Belle manœuvre !

Tout le monde aura oublié qu'ils sont directement fautifs (eux-même ou leurs prédécesseurs) de n'avoir pas eu le courage de proposer les premières mesures préventives afin d'éviter le drame. Et même qu'on leur décernera le mérite agricole pour ces faits remarquables car en définitive, la pêche professionnelle est sauvée aujourd'hui  sur les décombres de la ressource! Demain? Qu'importe, demain ils ne seront plus là!

On parie que ça va se passer comme ça??  Le scénario de l'autruche dure depuis plus de 17 ans !! On connait.

Le webmaster

Lire la suite Lire la suite

Les pêcheurs amateurs Bretons, vont manifester le 10 mars 2018 sur le pont de Morlaix.

Victimes du laxisme politique depuis 10 ans et des décisions européennes trop tardives devant une situation que TOUS LES POLITIQUES ont provoquée par manque de courage devant la catastrophe annoncée, les amateurs de pêche (appelés aussi pêcheurs de loisir) vont faire du grabuge devant l'inégalité des sanctions entre le nord u 48 ième parallèle et le sud!

Il demandent le droit pour tous de pouvoir pêcher 1 bar par jour alors qu'aujourd'hui, seul le "no kill" (pêché-relaché) est autorisé dans la zone nord!

c'est la stratégie du bâton et du mercurochrome!

- Dans un premier temps on les assomme avec une mesure très impopulaire (moratoire complet)!  C'est le coup de bâton!

- Dans un second temps ils réagissent pour demander une mesure un peu plus douce (1 bar/jour)

- Dans un troisième temps, on leur accordera très gentiment cette mesure "douce" (le mercurochrome pour soigner les blessures du bâton) comme un cadeau du ministre qui fait preuve d'une grande bonté et d'une immense générosité! Car il est évident que le rapport du CIEM sur lequel s'appuieront nos décideurs, arrivera à cette conclusion heureuse: "la situation en en train de s'améliorer" !!! Ce qui est parfaitement faux, ce que tout le monde sait dans les milieux bien informés. 

Et................soulagés par le mercurochrome, ils crieront "merci Monsieur le Ministre" !   Dans les milieux bien informés, ça s'appelle une "sod....e politicienne" (pour rester poli)  car le ministère de l'agriculture et de la mer  ainsi que le député européen Alain Cadec seront érigés en héros, grends défenseurs de la pêche de loisir. Ils gagneront des voix et deviendront ainsi très populaires! 

Belle manœuvre !

Tout le monde aura oublié qu'ils sont directement fautifs (eux-même ou leurs prédécesseurs) de n'avoir pas eu le courage de proposer les premières mesures préventives afin d'éviter le drame. Et même qu'on leur décernera le mérite agricole pour ces faits remarquables car en définitive, la pêche professionnelle est sauvée aujourd'hui  sur les décombres de la ressource! Demain? Qu'importe, demain ils ne seront plus là!

On parie que ça va se passer comme ça??  Le scénario de l'autruche dure depuis plus de 17 ans !! On connait.

Le webmaster

Fermer Fermer


Oui, il faut dénoncer les poissonniers irréductibles comme les poissonneries LA MAREE BLEUE de Mérignac et d'Yvrac qui continuent à vendre du BAR à 12 € le kg, prétextant qu'ils sont obligés d'acheter et que la vente du Bar en période de frai n'est pas interdite!

- soit Ils n'ont rien compris et il faut leur expliquer en téléphonant à la MAREE BLEUE:

Tel: 05 56 81 09 92       et       05 56 13 85 44

ou laissez un avis sur la page Facebook ICI

- soit ils ne veulent pas comprendre et il faut les oublier et éviter ces poissonniers-pirates qui se tirent dans le pied en agissent contre l'intérêt de la ressource et qui menacent l'espèce uniquement pour se faire du fric parce que les prix sont bas par manque d'acheteurs !!

Après moi le déluge....!

Le webmaster

Lire la suite Lire la suite

Oui, il faut dénoncer les poissonniers irréductibles comme les poissonneries LA MAREE BLEUE de Mérignac et d'Yvrac qui continuent à vendre du BAR à 12 € le kg, prétextant qu'ils sont obligés d'acheter et que la vente du Bar en période de frai n'est pas interdite!

- soit Ils n'ont rien compris et il faut leur expliquer en téléphonant à la MAREE BLEUE:

Tel: 05 56 81 09 92       et       05 56 13 85 44

ou laissez un avis sur la page Facebook ICI

- soit ils ne veulent pas comprendre et il faut les oublier et éviter ces poissonniers-pirates qui se tirent dans le pied en agissent contre l'intérêt de la ressource et qui menacent l'espèce uniquement pour se faire du fric parce que les prix sont bas par manque d'acheteurs !!

Après moi le déluge....!

Le webmaster

Fermer Fermer


On rase le passé et on recommence - le 13/02/2018 23:56 par webmaster

L'histoire est un perpétuel recommencement!

Après deux décennies au cours desquelles la ressource halieutique n'était même pas une préoccupation:

-  pas une étude sérieuse n'a été conduite pour essayer d'anticiper les conséquences de la politique aveugle de nos gouvernements pour la pêche, du bar en particulier,

- pas une mesure intelligente n' été adoptée pour anticiper ce qui était prévisible compte tenu de l'évolution des techniques employées non sélectives et non limitées et pourtant ce n'est pas faute d'interrogations puisque même nos députés s'en sont inquiété!

- pas une alerte n'a été lancée sur ce qui devait conduire en 2015 à un constant édifiant: la ressource du Bar a atteint un "niveau très alarmant",! Merci messieurs les Anglais! Sans vous nous serions encore à entendre de la part  de nos ministres: "Passez votre chemin il n'y a rien à voir" ou encore "Tout va très bien Madame la Marquise"!

- Pas un ministre n'a compris qu'une mesure préventive prise à temps était moins douloureuse pour les pêcheurs, moins coûteuse pour l'économie et surtout plus efficace pour le maintien de la ressource halieutique qu'une mesure prise trop tardivement. Et nous y sommes.

Gouverner c'est prévoir apprend-t-on à l'école! Alors nous ne sommes plus gouverné depuis plus de 15 ans car ce qui arrive au nord du 48 ième parallèle et qui impose aujourd'hui des mesures drastiques pour sauver le bar, était parfaitement prévisible et facile à éviter si les ministres de la mer en poste de puis 2000 avaient fait leur travail!

Mais ce n'est pas tout! Dans la même logique, la Bar du Golfe de Gascogne va prendre le même chemin car le ministre de l'agriculture et l'UE, encore eux, n'ont adopté aucune mesure qui serait de nature à éviter une seconde catastrophe annoncée! Au contraire, on accorde encore des dérogations scandaleuses pour autoriser le chalutage dans la zone des 3 milles ou sur la plateau de Rochebonne, frayère bien connue pour le bar!

Et il y a plus sombre pour l'avenir quand on tombe sur la perle des perles publiée par le Comité National des Pêches le 9/02/2018 que vous pourrez lire ICI

La filière pêche est SAUVEE ! Vous apprendrez en effet que: FranceFilièrePêche a souhaité mener un exercice de prospective pour la filière pêche maritime à l’horizon 2035 !!

Incroyable!

Les énarques du ministère volent au secours de la pêche et des pêcheurs en 2035 alors qu'aujourd'hui le bateau fuit de toutes parts, que la Bar du nord est agonisant et celui du Golfe de Gascogne mal en point! Personne n'y avait pensé: il faut voir loin et prendre de la hauteur!

Il fallait oser avancer ce délire administratif enrichi d'un vocabulaire très élaboré comme: "L’objet de cette étude a été d’élaborer des scénarios pour l’avenir de la filière pêche maritime qui puissent servir aux décideurs de la filière, en vue de l’élaboration de stratégies gagnantes " ou mieux: "... image des produits et de la filière : une méconnaissance du secteur de la part des citoyens et consommateurs, pouvant amener à des amalgames ou des confusions préjudiciables....", En d'autres termes les citoyens sont des crétins, il faut les éduquer! ça ne vous rappelle rien?

Bref en 2035, il faudra prendre des mesures!

Il n'y a pas si longtemps, aux assises de la mer on pouvait entendre de la bouche même du Président de la commission pêche du parlement européen: Alain Cadec:" On attend 2020". Ledit président  ne pouvait ignorer que la même réponse a été faite en 2011 par un autre ministre français à un député qui s'inquiétait déjà de la ressource du Bar! Et l'on voit le résultat aujourd'hui!

La république poissonnière ne change pas, On serait tenté de dire que "les carottes sont cuites et le Bar aussi"

Le Bar est enfin sauvé, mais ce sera pour 2035 selon les augures de la rue de Varenne! Normal il faut au moins 5 ans pour qu'un Bar atteigne le stade de reproducteur! il faut bien 18 ans pour remonter la pente en partant du niveau zéro puisque nous y sommes déjà!

Pêcheurs de tous horizons, pleurez sur l'avenir qui nous attend, 

Le webmaster

Lisez à tête reposée (après avoir cliqué sur la flèche bleue) .

Lire la suite Lire la suite

L'histoire est un perpétuel recommencement!

Après deux décennies au cours desquelles la ressource halieutique n'était même pas une préoccupation:

-  pas une étude sérieuse n'a été conduite pour essayer d'anticiper les conséquences de la politique aveugle de nos gouvernements pour la pêche, du bar en particulier,

- pas une mesure intelligente n' été adoptée pour anticiper ce qui était prévisible compte tenu de l'évolution des techniques employées non sélectives et non limitées et pourtant ce n'est pas faute d'interrogations puisque même nos députés s'en sont inquiété!

- pas une alerte n'a été lancée sur ce qui devait conduire en 2015 à un constant édifiant: la ressource du Bar a atteint un "niveau très alarmant",! Merci messieurs les Anglais! Sans vous nous serions encore à entendre de la part  de nos ministres: "Passez votre chemin il n'y a rien à voir" ou encore "Tout va très bien Madame la Marquise"!

- Pas un ministre n'a compris qu'une mesure préventive prise à temps était moins douloureuse pour les pêcheurs, moins coûteuse pour l'économie et surtout plus efficace pour le maintien de la ressource halieutique qu'une mesure prise trop tardivement. Et nous y sommes.

Gouverner c'est prévoir apprend-t-on à l'école! Alors nous ne sommes plus gouverné depuis plus de 15 ans car ce qui arrive au nord du 48 ième parallèle et qui impose aujourd'hui des mesures drastiques pour sauver le bar, était parfaitement prévisible et facile à éviter si les ministres de la mer en poste de puis 2000 avaient fait leur travail!

Mais ce n'est pas tout! Dans la même logique, la Bar du Golfe de Gascogne va prendre le même chemin car le ministre de l'agriculture et l'UE, encore eux, n'ont adopté aucune mesure qui serait de nature à éviter une seconde catastrophe annoncée! Au contraire, on accorde encore des dérogations scandaleuses pour autoriser le chalutage dans la zone des 3 milles ou sur la plateau de Rochebonne, frayère bien connue pour le bar!

Et il y a plus sombre pour l'avenir quand on tombe sur la perle des perles publiée par le Comité National des Pêches le 9/02/2018 que vous pourrez lire ICI

La filière pêche est SAUVEE ! Vous apprendrez en effet que: FranceFilièrePêche a souhaité mener un exercice de prospective pour la filière pêche maritime à l’horizon 2035 !!

Incroyable!

Les énarques du ministère volent au secours de la pêche et des pêcheurs en 2035 alors qu'aujourd'hui le bateau fuit de toutes parts, que la Bar du nord est agonisant et celui du Golfe de Gascogne mal en point! Personne n'y avait pensé: il faut voir loin et prendre de la hauteur!

Il fallait oser avancer ce délire administratif enrichi d'un vocabulaire très élaboré comme: "L’objet de cette étude a été d’élaborer des scénarios pour l’avenir de la filière pêche maritime qui puissent servir aux décideurs de la filière, en vue de l’élaboration de stratégies gagnantes " ou mieux: "... image des produits et de la filière : une méconnaissance du secteur de la part des citoyens et consommateurs, pouvant amener à des amalgames ou des confusions préjudiciables....", En d'autres termes les citoyens sont des crétins, il faut les éduquer! ça ne vous rappelle rien?

Bref en 2035, il faudra prendre des mesures!

Il n'y a pas si longtemps, aux assises de la mer on pouvait entendre de la bouche même du Président de la commission pêche du parlement européen: Alain Cadec:" On attend 2020". Ledit président  ne pouvait ignorer que la même réponse a été faite en 2011 par un autre ministre français à un député qui s'inquiétait déjà de la ressource du Bar! Et l'on voit le résultat aujourd'hui!

La république poissonnière ne change pas, On serait tenté de dire que "les carottes sont cuites et le Bar aussi"

Le Bar est enfin sauvé, mais ce sera pour 2035 selon les augures de la rue de Varenne! Normal il faut au moins 5 ans pour qu'un Bar atteigne le stade de reproducteur! il faut bien 18 ans pour remonter la pente en partant du niveau zéro puisque nous y sommes déjà!

Pêcheurs de tous horizons, pleurez sur l'avenir qui nous attend, 

Le webmaster

Lisez à tête reposée (après avoir cliqué sur la flèche bleue) .

Fermer Fermer


Le communiqué du ministère du 28/01/2018 au sujet de la réunion du Comité national des pêches maritimes et des élevages marins (CNPMEM), rapportait l'irritation du ministre au sujet de la campagne ANTI-BARS menée par les ONG.

Puis ce communiqué a été retiré!....ou plus exactement modifié, le rendant un peu plus soporifique!  

Oui le ministre, constatant qu'il s'était encore une fois pris les pieds dans le tapis avec ses contradictions et ses accusations sans fondement de la responsabilité de la pêche de loisir et surtout la compréhension du grand public qui a bien compris l'enjeu et ne manquera pas de le sanctionner aux prochaines élections.

Oui le Grand public a très bien suivi la campagne née sur les réseaux sociaux contre la pêche insensée aux chaluts pélagiques en période de reproduction, et face à la menace qui pèse sur l'espèce à cause d'une surpêche  dans le Golfe de Gascogne soutenue par les positions du ministère qui se refuse à prendre les mesures préventives comme l'interdiction de la pêche pendant le repos biologique.

Bravo au public citoyen! Continuez, c'est la bonne voie! Les cours du bar ont chuté dans les criées par faute d'acheteurs! Le peuple a raison, LUI VOUDRAIT ENCORE POUVOIR TROUVER DU BAR DANS LES ETALES dans 10 ou 20 ans, ce qui n'est que mépris de la part des autorités publiques lesquelles soutiennent une pêche irresponsable à grand coup de subventions. Et ça fait 18 ans que cela dure.

Il faut poursuivre le combat contre les positions indéfendables du ministre de l'agriculture et de la pêche, positions qui se répètent depuis plus de 15 ans avec les effets que l'on trouve aujourdh'ui en manche et en Mer du Nord où les stocks continuent à baisser malgré un moratoire décrété depuis 2015!

A qui la faute ???

Le webmaster

Lire la suite Lire la suite

Le communiqué du ministère du 28/01/2018 au sujet de la réunion du Comité national des pêches maritimes et des élevages marins (CNPMEM), rapportait l'irritation du ministre au sujet de la campagne ANTI-BARS menée par les ONG.

Puis ce communiqué a été retiré!....ou plus exactement modifié, le rendant un peu plus soporifique!  

Oui le ministre, constatant qu'il s'était encore une fois pris les pieds dans le tapis avec ses contradictions et ses accusations sans fondement de la responsabilité de la pêche de loisir et surtout la compréhension du grand public qui a bien compris l'enjeu et ne manquera pas de le sanctionner aux prochaines élections.

Oui le Grand public a très bien suivi la campagne née sur les réseaux sociaux contre la pêche insensée aux chaluts pélagiques en période de reproduction, et face à la menace qui pèse sur l'espèce à cause d'une surpêche  dans le Golfe de Gascogne soutenue par les positions du ministère qui se refuse à prendre les mesures préventives comme l'interdiction de la pêche pendant le repos biologique.

Bravo au public citoyen! Continuez, c'est la bonne voie! Les cours du bar ont chuté dans les criées par faute d'acheteurs! Le peuple a raison, LUI VOUDRAIT ENCORE POUVOIR TROUVER DU BAR DANS LES ETALES dans 10 ou 20 ans, ce qui n'est que mépris de la part des autorités publiques lesquelles soutiennent une pêche irresponsable à grand coup de subventions. Et ça fait 18 ans que cela dure.

Il faut poursuivre le combat contre les positions indéfendables du ministre de l'agriculture et de la pêche, positions qui se répètent depuis plus de 15 ans avec les effets que l'on trouve aujourdh'ui en manche et en Mer du Nord où les stocks continuent à baisser malgré un moratoire décrété depuis 2015!

A qui la faute ???

Le webmaster

Fermer Fermer


ça bouge dans les poissonneries!

- le 09/02/2018 21:10 par JC

Oui, ça bouge dans les poissonneries!

Après CARREFOUR et AUCHAN, c'est au tour d'INTERMARCHE d'adopter une position responsable.

En effet, cette dernière enseigne ne distribue plus de BAR SAUVAGE pendant la période de frai! Il nous a été rapporté, "jusqu'en fin février"! A vérifier, nous ferons le nécessaire pour rappeler les informations sur la biologie du BAR à ses décideurs.

LECLERC, toujours dans le peloton de queue des enseignes recommandables, mais toujours au fait des "bons coups" sur la bar puisque les cours s'effondrent car il n'y a plus de gros acheteurs , on ne peut qu'appeler à éviter cette enseigne  et aller voir ailleurs, les distributeurs plus "citoyens" ne manquent pas.

Une mention particulière à CARREFOUR pour sa campagne pleine d'humour et que nous avons appréciée:

le-bar-fait-des-galipettes.jpg

Lire la suite Lire la suite

Oui, ça bouge dans les poissonneries!

Après CARREFOUR et AUCHAN, c'est au tour d'INTERMARCHE d'adopter une position responsable.

En effet, cette dernière enseigne ne distribue plus de BAR SAUVAGE pendant la période de frai! Il nous a été rapporté, "jusqu'en fin février"! A vérifier, nous ferons le nécessaire pour rappeler les informations sur la biologie du BAR à ses décideurs.

LECLERC, toujours dans le peloton de queue des enseignes recommandables, mais toujours au fait des "bons coups" sur la bar puisque les cours s'effondrent car il n'y a plus de gros acheteurs , on ne peut qu'appeler à éviter cette enseigne  et aller voir ailleurs, les distributeurs plus "citoyens" ne manquent pas.

Une mention particulière à CARREFOUR pour sa campagne pleine d'humour et que nous avons appréciée:

le-bar-fait-des-galipettes.jpg

Fermer Fermer


Inscription


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>

Lettre d'information

Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Recopier le code :
1 Abonné

Mentions légales

Ce site sauvonslamer.com a été crée pour défendre les idées d'une pêche durable et d'une législation adaptée qui prend en compte l'état de la ressource et dont le rôle est de la défendre contre tous les abus.  La publication des articles, et nouvelles ainsi que la création et  la maintenance du site sont assurées par .

Jean Claude BONIFACE, 25 Chemin de la croix de Cujac, 33480 CASTELNAU DE MEDOC

Tel: (33) 5 56 58 11 51      mobile: (33)6 88 59 17 37

Aucune donnée personnelle n'est collectée par ce site

Lire la suite Lire la suite

Ce site sauvonslamer.com a été crée pour défendre les idées d'une pêche durable et d'une législation adaptée qui prend en compte l'état de la ressource et dont le rôle est de la défendre contre tous les abus.  La publication des articles, et nouvelles ainsi que la création et  la maintenance du site sont assurées par .

Jean Claude BONIFACE, 25 Chemin de la croix de Cujac, 33480 CASTELNAU DE MEDOC

Tel: (33) 5 56 58 11 51      mobile: (33)6 88 59 17 37

Aucune donnée personnelle n'est collectée par ce site

Fermer Fermer